Ambiorix Cup 5 commentaires


tongresEquipe : Maxime R, Guillaume N, Maxime G, Killian, Edouard, David, Khaled, Taoufiq, Guillaume L, Ylan, Laurent.

Nos U11 étaient donc conviés, en ce vendredi 1er mai, à participer à l’Ambiorix Cup dans les installations du KSK Tongeren.
Cette compétition est réservée aux équipes élites et interprovinciales.
On retrouve ainsi parmi les 16 participants des formations telles Lokeren, St Trond, Seraing, OHL, Eupen et Lommel. Le plateau est donc relevé.
Le DC Cointe est l’un des rares clubs évoluant au niveau provincial et fait, en quelque sorte, office de « Petit Poucet ».
Les joueurs de Peter sont versés dans le groupe D et devront affronter les deux derniers cités ainsi que les Genkois de Bregel Sport.
Un programme chargé les attend puisqu’ils devront jouer cinq matches de vingt minutes plus un dernier de deux fois quinze.
En considérant que la grosse majorité des participants bénéficie de trois entraînements hebdomadaires et évolue à un niveau plus élevé, le rythme sera immanquablement plus rapide et les duels plus nombreux ; à nos U11 préférés de se montrer sous leur meilleur jour pour faire bonne figure.

Le sort a désigné l’AS Eupen et ses U10 comme nos premiers adversaires du jour.
La maîtrise initiale des échanges est eupenoise même si les deux portiers ne sont pas vraiment mis à contribution. Les Pandas compensent leur déficit de taille par un jeu plus posé et vif face à des Cointois pas encore sortis de leur lit. Peu ou pas de construction, des relances approximatives et un manque de conviction criant font le jeu de leurs adversaires qui deviennent, au fil du temps plus insistants.
Il faut attendre près de dix minutes pour voir une première occasion cointoise via Ylan. Et alors que l’on semble, malgré une relative domination eupenoise, se diriger vers un partage somme toute équitable, nos adversaires trouvent l’ouverture dans les derniers instants de la rencontre : une arrière-garde encore assoupie, un tir anodin, un ballon qui ne peut être capté à cause d’un (léger) faux-bond… 1-0 !
Il faudra certainement se montrer plus concentré et jouer plus vite et juste dans les prochains affrontements !

La deuxième rencontre contre Bregel ne peut mieux commencer pour les nôtres. Ils prennent le match à bras le corps et ouvrent rapidement le score : Taoufiq perfore le côté gauche de la défense limbourgeoise et voit son centre devié par un adversaire !
Le 2-0 ne tarde pas à tomber via le même Express du Rif sur assist de Gilles. Les Cointois pressent haut leurs adversaires et on les pense lancés vers une victoire facile… mais c’est sans compter sur un nouvel errement défensif qui voit Bregel revenir à la marque. : 2-1 !
Et, comme trop souvent lorsqu’ils sont confrontés à une équipe qui les bouscule un peu, le jeu cointois s’étiole, on oublie son football, on devient spectateur et l’adversaire s’en donne à cœur joie. Et le score de monter rapidement à 2-4 à la suite de plusieurs erreurs flagrantes consécutives.
La rencontre se termine sur une seconde défaite cointoise. Nos U11 (excepté Taoufiq) se sont montrés beaucoup trop tendres et ont manqué tant de caractère que de motivation face à un adversaire pas forcément plus fort mais bien plus mobile et combatif.

La dernière rencontre de poule nous oppose aux verts de Lommel.
Le Daring subit dès l’entame du match et le 0-1 tombe rapidement suivi de près du 0-2 consécutif à un percée dans l’axe. Les Campinois profitent à fond de l’inattention et du manque de mobilité de leurs adversaires. Et 1 et 2 et 3 (lob où Maxime R est à nouveau impuissant) et 4-0 (débordement conclu de la tête face à des défenseurs médusés) !
Nos U11 sont toujours deuxièmes sur le ballon et les nombreux changements et permutations du coach n’amènent pas grand-chose, au contraire : trop de joueurs semblent désemparés et impuissants contre un adversaire plus fort.
Heureusement, un dernier sursaut, mais trop tardif, leur permet de réduire l’écart par Maxime G et Ylan : 2-4.

Bilan de cette première phase : 0 point sur 6 et 9 buts encaissés trop facilement.
Les joueurs de Peter viennent de se rendre compte en soixante minutes qu’ils ne sont plus en série « Spéciale Province » ou face à Horion ou Grivegnée. Il leur faudra absolument se battre pour chaque mètre de terrain, retrouver confiance et stabilité, poser le jeu, soigner les relances, assurer les passes et ne plus autant négliger le jeu sans ballon.

La première rencontre de classement (places 9 à 16) se déroule en début d’après-midi contre le Patro Maasmechelen (notre troisième sociétaire de D2 de la journée !) et voit des Cointois retrouvés l’emporter au terme d’une rencontre assez tendue mais plaisante. Les Verts et Blanc finissent par l’emporter 3-1 après qu’ils aient été menés à la marque par un adversaire à nouveau très combatif et (parfois trop) hargneux. Mais, heureusement, ils bénéficieront enfin du brin de chance indispensable en football (les Limbourgeois touchant deux fois la latte).
Les trois réalisations cointoises tombent à la suite d’autant de phases arrêtées : 1-1 d’Ylan consécutif à un coup-franc de Killian, 2-1 par Maxime G. sur un coup-franc lointain et 3-1 sur un coup de coin de Killian qui dépose le ballon sur la tête de Taoufiq.

L’avant-dernier match nous oppose aux Anversois du FC De Kempen et se déroule sur terrain synthétique. L’entame de match de nos U11 est excellente. Ils bousculent leurs adversaires, remportent plus de duels et se créent plusieurs occasions par l’entremise d’Ylan, Guillaume L. et Taoufiq. Mais alors qu’il aurait pu et dû tuer le match, le Daring encaisse à nouveau trop facilement un but évitable. La partie est équilibrée et rapide et on sent que la décision peut tomber des deux côtés. Malheureusement, elle sera favorable à nos adversaires à la suite d’une énième erreur de marquage de nos défenseurs. 0-2 ! Le jeu devient de plus en plus rugueux et voit les Cointois réduire méritoirement l’écart par Maxime G. sur un assist de Khaled. Les nôtres poussent tant et plus mais n’arriveront pas à égaliser. Score final : 1-2.
Nous jouerons donc pour la onzième place face à Welkenraedt.

Taoufiq enfile les gants pour la dernière rencontre du jour face un adversaire qui nous a déjà battus par le plus petit écart en championnat et qui joue habituellement avec un bloc bas et compte quasi essentiellement sur son rapide numéro 9 pour repartir en contre-attaque.
Le début de match est cointois. Khaled ouvre le score après qu’une première tentative ait échoué sur le gardien puis Maxime G. double rapidement notre avance. Mais alors que le Daring a le match en mains, une nouvelle erreur de placement, de Killian cette fois, permet à l’excellent numéro 9 de Welkenraedt de faire 2-1. Peter modifie à nouveau son dispositif mais rien ne change, au contraire. Nos adversaires finissent par égaliser au terme d’une contre-attaque éclair et trouvent même le poteau sur un nouvel envoi de leur numéro 9 à qui on laisse beaucoup trop de liberté.
Welkenraedt prend définitivement l’ascendant sur une équipe complètement déboussolée et fébrile. Le jeu devient plus haché et l’on sent la fatigue des joueurs au terme d’une longue journée de compétition. La rencontre se traîne en longueur mais voit encore un envoi adverse heurter le piquet et il faut un sauvetage de Taoufiq pour éviter une nouvelle défaite.
Welkenraedt décroche finalement la onzième place au botté des penalties en transformant ses trois essais pour un raté de Taoufiq et un réussi d’Ylan.

Les joueurs de Peter terminent finalement à une honorable douzième place d’un très beau tournoi. Ils peuvent cependant nourrir des regrets par rapport aux cadeaux offerts à des adversaires visiblement moins naïfs et plus matures, footballistiquement parlant.
Au coach de retenir les leçons et de remettre l’ouvrage sur le métier pour continuer à progresser même s’il est clair que comparaison ne vaut pas raison : nos opposants s’entraînent plus (et ont, donc, la possibilité de travailler certains aspects – positionnement, jeu sans ballon notamment – que l’on ne saurait aborder que superficiellement en deux entraînement hebdomadaires) et jouent dans des championnats d’un niveau qualitatif supérieur.
Ne jetons donc pas le bébé avec l’eau du bain !
Il y a eu des manquements, certes. Il y a eu beaucoup trop d’erreurs (inhabituelles), immédiatement et impitoyablement punies au marquoir. Beaucoup de joueurs étaient en dessous de leur niveau ; d’autres n’ont pas su élever le leur ; certains étaient diminués physiquement ; d’autres, encore, ont visiblement du mal à gérer leur stress en match.
Et qu’on le veuille ou non, nous restons une « petite cylindrée ».
Voilà autant d’éléments sur lesquels travailler pour continuer à progresser.
Et attention de ne pas faire l’erreur de juger nos U11 pour ce qu’ils ne sont pas (encore ?) : des des interprovinciaux (et je ne parle pas des élites).
Le club grandit et se structure, restons donc calmes et sereins.
Nos U11 n’ont jamais été ridicules et vu les circonstances explicitées plus haut, les scores ne sont pas « honteux ». Il n’a finalement pas manqué grand-chose à chaque match, d’où le sentiment de frustration. Certains pinailleront encore sur la qualité du jeu…
Et si nous (joueurs, coach et entourage) pouvons être légitimement « déçus » au terme de ce tournoi, comparons donc ce qui est comparable et restons humbles et, surtout, positifs !
Encore bravo au club-hôte pour l’organisation sans faille et la qualité des installations (à méditer de notre côté de la frontière linguistique…).
Et merci aux « 3 fantastiques » (elles se reconnaîtront) pour leur soutien vocal de tous les instants 
Prochain rendez-vous ce dimanche en région namuroise pour le Tournoi du Muguet du club de Malonne.
ALLEZ COINTE !
Éric


Laisser un commentaire

5 commentaires sur “Ambiorix Cup

  • François D.

    Pour les absents à Malonne, nous attendons avec impatience quelques échos sur le site, pour comprendre la tactique mise en place par Coach Michel (attention à ta place Peter…)

  • Michel Gueury Auteur de l’article

    Merci Éric, si nous n’avions pas tournoi ce jour nous aurions eu de la lecture pour passer la journée. lol
    Effectivement un tournoi difficile, où il fallait être à notre meilleur niveau pour espérer quelque chose.
    Mais bon, c’est ça aussi le foot. Dommage juste que certains joueurs n’ont peut-être donné le meilleur… mais comme on dit, on ne sait pas toujours être au TOP.
    A moins qu’ils se réservaient pour aujourd’hui. 😉
    A tout à l’heure les champions !!!

    • Eric L

      Sans présumer de ce qui se passera la saison prochaine (départs, renforts, coach, « stratégie » de l’école des jeunes, que sais-je), je pense que l’équipe, même si elle est (encore) très (trop ?) fragile mentalement, a encore une place dans ce type de tournoi (même s’il est clair que l’on doit pas y aller en espérant le gagner ou bien, à l’opposé, l’aborder en touristes…).
      Une équipe n’étant pas l’autre, nos futurs U12 ont peut-être plus besoin que d’autres que l’on (coach ET entourage ?) insiste (encore plus) sur le mental ?

      Voici ce qu’écrivait Anne-Catherine en début de saison :

      Anne Tavernier
      17 août 2014 à 10 h 15 min
      Ce qui me marque le plus, ce n’est pas tant le manque de motivation, ils étaient tellement heureux de se retrouver et de jouer ensemble, mais c’est surtout la déception de les voir baisser les bras et ne plus y croire des le premier but encaissé…
      Nous avons un super coach sportif, mais il faudrait peut-être aussi axer le coaching sur le mental et leur apprendre à surmonter une défaite car au final ils sont là aussi (surtout) pour s’amuser.